CYPRESS HILL - BACK IN BLACK

15,99€
CD:
Quantité:

À une époque de plus en plus définie par les singles du moment, les rappeurs B-Real et Sen Dog ont voulu faire une déclaration en sortant un album. Back in Black, le dixième projet studio du groupe à venir, permet au groupe de montrer ses muscles musicaux et de se dépasser sur le plan créatif.

"Si tu fais de la musique, tu ne veux pas seulement faire une chanson", dit B-Real. "Tu veux faire un album pour montrer aux gens tes compétences, ta polyvalence, et pour capter leur esprit. Tu peux le faire avec une chanson, mais un album est un voyage. Il faut faire le voyage. Nous avons toujours aimé emmener les gens en voyage, sur les montagnes russes, si vous voulez, et vous ne pouvez le faire qu'avec un album".

Avec un mélange de célébration, de confrontation, d'inspiration, de réflexion et de robustesse, Cypress Hill brille tout au long de Back in Black. Entièrement produit par Black Milk (Slum Village, Lloyd Banks, Pharoahe Monch), le LP est un hommage au retour de Cypress Hill et à sa collaboration avec Black Milk.

Comme c'est le cas sur une grande partie de Back in Black, Sen Dog livre le premier couplet sur "Open Ya Mind". "Nous n'avons pas fait beaucoup de choses comme ça", dit Sen Dog. "J'ai toujours été sur le deuxième couplet ou sur une chanson par moi-même, donc ça fait du bien d'être celui qui lance la première rime dans une chanson".

Sur le sombre et percutant "Bye Bye". Cypress Hill lance une autre balle dans le mille en invitant le rappeur prometteur Dizzy Wright, qui livre un couplet remarquable sur le coût de la violence. Ailleurs, sur le titre méditatif "Come With Me", Cypress Hill incarne Tupac Shakur. "Nous étions de bons amis avec lui", dit Sen Dog à propos de l'icône du rap. "Nous ne sommes jamais arrivés au point de faire une chanson ensemble, alors nous voulions lui donner un coup de pouce.

Comme Tupac, Cypress Hill est resté prolifique tout au long de son illustre carrière. Sur le morceau "Break of Dawn", B-Real déclare qu'il ne s'arrêtera pas, quels que soient les obstacles auxquels il est confronté, tandis que sur le morceau "Hit 'Em", B-Real et Sen Dog rappent l'importance de ne pas ralentir et de rester concentré sur ses objectifs.

"Rester agressif et aller de l'avant doit faire partie du plan, car on n'arrive à rien sans cette mentalité", déclare Sen Dog. "Nous avons tout fait, mais comme le hip-hop est surpeuplé, vous devez garder le pied sur l'accélérateur et continuer à avancer, sinon vous allez tomber sur le bord du chemin. Nous ne voulons pas cela."

Ailleurs, le morceau "The Original" de Back in Black comporte des percussions live d'Eric "Bobo" Correa et des tours de magie de DJ Lord, qui donnent également du poids au morceau "The Ride" qui clôt l'album. Sur cette dernière, B-Real évoque la douleur qu'il a subie et infligée aux autres lorsqu'il vivait dans la rue. Il a fait un effort conscient pour laisser cette vie derrière lui lorsqu'il s'est consacré à la musique, dont il savait qu'elle était aussi un business impitoyable. "Je pense qu'aucun d'entre nous n'a pensé que nous aurions eu autant de succès", déclare B-Real. "Le hip-hop est une industrie difficile. Il est dicté par les maisons de disques et est censé être un jeu pour les jeunes. Mais ce n'est pas le cas. Il s'agit de savoir qui a encore la passe et qui peut la poser correctement."

Depuis la sortie de son premier album éponyme en 1991, Cypress Hill a régulièrement révolutionné le rap. Les paroles innovantes de B-Real et Sen Dog, leurs voix distinctives et leurs sujets poignants centrés sur la rue ont propulsé le groupe au rang de superstar. Grâce au producteur principal DJ Muggs, Cypress Hill a introduit un son dépoussiéré et une esthétique et une présence distinctives de la côte ouest. Son premier album s'est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires et son deuxième album, Black Sunday, sorti en 1993, s'est vendu à 3 millions d'exemplaires supplémentaires grâce aux singles "Insane In The Brain" et "I Ain't Goin' Out Like That", tous deux nommés aux Grammy Awards.

Alors que leur musique captive des millions d'auditeurs, Cypress Hill gagne des fans dans le monde entier grâce à leur spectacle scénique fascinant, dans lequel le phénoménal percussionniste Bobo apporte une touche sonore supplémentaire à des chansons comme "Rock Superstar", "How I Could Just Kill A Man", "Lick A Shot" et "Real Estate".

Plus de 30 ans après ses débuts, Cypress Hill savait qu'il avait plus à offrir avec Back in Black. "Cet album est un retour à nos racines", dit Sen Dog. "Nous étions de fiers hip-hoppeurs à l'époque et nous avons tout traversé. Nous sommes fiers de faire partie de l'industrie du hip-hop. Faire un album de hip-hop pur et dur était la voie à suivre."

Back in Black donne raison à Cypress Hill. Encore une fois.

Disponibles en Cd & Vinyle.

Tracklisting :

1 - Takeover
2 - Open Ya Mind
3 - Certified (feat. Demrick)
4 - Bye Bye (feat. Dizzy Wright)
5 - Come with Me
6 - The Original
7 - Hit 'Em
8 - Break of Dawn
9 - Champion Sound
10 - The Ride Explicit


VOUS AIMEREZ AUSSI

récemment vus